Les alternatives aux moteurs de recherche Google et Bing

Publié le 29 Janvier 2021

Les alternatives aux moteurs de recherche Google et Bing

 

Commençons par ce qu'est un moteur de recherche. C'est une application web permettant à un utilisateur d'effectuer une recherche en ligne (ou recherche internet), c'est-à-dire de trouver des ressources à partir d'une requête composée de termes. Source Wiki en fin d'article.

 

Quand on souhaite trouver un site, un renseignement Google et Bing sont sans conteste les moteurs de recherche internet qui nous viennent spontanément, Google en tête, et de loin. Mais saviez-vous que ce ne sont pas les deux seuls. Il en existe une myriade plus ou moins respectueux des données personnelles, d'autres se veulent éthiques, portés sur l'écologie... On le sait, tous les sites quels qu'ils soient collectes nos données personnelles, dont le but est de nous proposer un service toujours plus pertinent afin de nous satisfaire. Je devrais plutôt dire, que nous consommions toujours plus leurs produits, en l'occurrence de la pub susceptible de nous intéresser.

 

Moteur Tous les appareils Bureau Mobile
Google 91,42% 81,60% 96,58%
Bing 4,04% 10,74% 0,43%
Yahoo 1,26% 2,91% 0,37%
Ecosia 1,16% 2,02% 0,73%
DuckDuckGo 0,90% 0,78% 0,40%
Qwant 0,85% 1,72% 1,01%
Autres 0,37% 0,37% 0,85%

 

De ce fait, de plus de personnes ne souhaitant plus que leurs habitudes soient constamment analysées ou revendues au plus offrant. Certains ont même fait le choix de quitter les plus consommateurs que sont les réseaux sociaux, ainsi que les moteurs de recherche pour retrouver leur tranquillité digitale. On peut également en choisir d'autres pour diverses raisons. Voici une liste non exhaustive des moteurs les plus populaires.

 

               - Fonctionnement

On ne le présente plus. Il est le leader incontesté avec plus de 90% de parts de marché. Son principe de fonctionnement est fondé sur le PageRank. Plus le nombre de liens pointant vers une page web est important, plus, elle aura une chance d'être affichée dans les premiers résultats d'une recherche. On peut qualifier le PageRank comme un "indice de popularité" d'un site. Avant son l'arrivée, on utilisait des annuaires de sites classés comme le bottin téléphonique. Tout de même exagérer, quoi que !!! Quand on voit les performances faibles de la pertinence des résultats obtenus. Aller un exemple ce à quoi cela ressemblait pour les plus jeunes ou tous curieux de découvrir un bout de l'histoire d'Internet avec le site archive.org. Attention ça pique !!!

Ce principe a immédiatement participé a son succès, car il a permis des résultats plus pertinents que les autres moteurs de recherche de l'époque. De nos jours, cette pertinence c'est largement améliorée grâce à ses algorithmes d'IA toujours plus poussés. Cela permet de personnaliser les résultats de votre recherche avec une liste de sites que l'IA juge comme étant la plus appropriée. La conséquence, sur deux ordinateurs, on aura une liste de sites qui ne sera pas exactement la même. C'est ce qui pose des interrogations de la part plus de plus en plus de personnes. Pas de mystère, pour être efficace, l'analyse des données et les habitudes des sites que l'on visite est inévitable. On n'a rien sans rien !!! 

 

              - Sa présence

Sa suprématie réside aussi grâce à sa présence pas défaut qu'ont adopté la plupart des grosses entreprises du logiciel comme Firefox avant novembre 2017, Opéra, dans la page d'accueil proposée et autres zones de recherche. Si son efficacité n'est plus à prouver. Tout le monde connaît l'effet boule de neige qui a fini par celer dans le marbre qu'il n'y avait que Google comme seul et unique moteur de chercher dans l'esprit de beaucoup de personnes. Qui n'a jamais lu "demande à ton ami Google", " Google est ton ami"

Google search

Microsoft Bing est le challenger de Google. Enfin on devrait plutôt citer Baidu des Chinois. En même temps en Chine, il ne doit y avoir que lui où presque. Il reprend, peu ou prou le même principe de fonctionnement, ainsi que les mêmes rubriques : images, vidéos, cartes, actualités et shopping, à la sauce Microsoft. Cela se remarque dès la première visite calquée sur celle de Google. Bing recueille également un très grand nombre d'informations des utilisateurs. Ce moteur est le seul, actuellement, à prétendre concurrencer Google sur la qualité des résultats de recherche. S'il peut se targuer d'être suffisamment efficace au niveau résultat, ce n'est pas le cas de sa part de marché de 9%.

Microsoft Bing
  • Yahoo, l'un des plus anciens 

Yahoo est l'un des dinosaures des moteurs de recherche. A son origine, il était uniquement un annuaire de site web comme expliqué plus haut. C'est le troisième qui peut prétendre concurrencer Google et Microsoft Bing. Dès la fin 1999. Yahoo peut se targuer d'avoir été le moteur de recherche le plus populaire et de loin. Cette popularité à commercer à diminuer avec l'arrivée du mastodonte Google vers la fin 2002. Il est tout de même resté second pendant des années, jusqu'en 2011, dépassé par Bing. Son principe de fonctionnement est identique aux deux géants.

Yahoo search
 
  • Ecosia, le planteur d'arbres

Ecosia, le moteur de recherche solidaire, promet de planter des arbres tout en surfant sur le web.

 

              - Les arbres publicitaires

Son principe de fonctionnement est basé sur la publicité dont le but est de lutter contre la déforestation à hauteur de 80 % de dons auprès d'ONG située au Burkina Faso, au Pérou, en Tanzanie, à Madagascar et dans douze autres pays, informations trouvées sur leur page dédiée.

Pour certaines recherches, affiche énormément de publicités fournies par une seule régie Eco Ads qui est alimentée par Bing Ads.

 

              - Tracés, mais désactivable

Par défaut, Ecosia cible les résultats à partir de votre historique de recherche. Pour les soucieux de la vie privée, ce tracking, suivi en français peut être désactivé. Vos recherches sont chiffrées. et vos données personnelles ne sont pas revendues. Dixit la page de Clubic, source à la fin de l'article. Ce qui est largement en faveur d'Ecosa face à Google search.

Ecosia

Ce moteur est à l'opposé de la philosophie de Google ou de Microsoft Bing. Il est surtout connu comma étant le plus respectueux de la vie privée des utilisateurs avec une utilisation peu intensive de la publicité. A ses débuts, il n'était qu'un agrégateur de moteur de recherche.

Puis il a fini par développer son propre robot d'exploration, crawler en anglais, le DuckDuckBot. Pour accroitre son efficacité, il combine son robot d'exploration avec ceux de Wikipédia, Microsoft Bing, Yahoo et Yandex, que je n'évoquerais pas dans cet article.

DuckDuckGo

 

Qwant est le "jumeau" français de DuckDuckgo. Tout comme ce dernier, son cheval de bataille, la protection des données privées. Une initiative financée à hauteur de 25 millions d'euros en 2015 par la Banque Européenne d'investissement.

Qwant propose trois moutures : Qwant lite, à l'interface simplifiée, Qwand Kids, version pour les enfants, ainsi qu'une version expérience enrichie avec tous types  de résultats, réseaux sociaux, images, vidéos, de cartes ou encore musique, moteur de recherche spécifique à la musique.

Qwant

Comme vous l'avez remarqué, tous ont été capables de répondre à ma requête, à savoir : le non du blog associé à la plateforme. Ce qui prouve leur efficacité. Bien avec des termes plus génériques, les résultats auraient été tout autre.

 

  • Une vidéo intéressante

Cette vidéo de Data Is Beautiful, montrant l'évolution de la part de marché des moteurs de recherche de 1994 à 2019, est très intéressante et vaut de coup d'oeil.

Le but n'étant pas de vous noyer avec une tonne de moteurs de recherche, J'aurais pu en citer d'autres comme ExaleadLilo, made in France, Ask. L'objectif est de vous proposer des alternatives à Google et Microsoft Bing, les deux géants du net et pour les plus chauvins du made in France. Comme quoi, la France n'est pas toujours à la traine en matière de tech. A vous de faire votre choix.

 

  • Sources et compléments

Rédigé par pciste

Publié dans #Informatique, #Internet, #Réseau

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour, c'est génial merci ;) au plaisir de vous voir.
Répondre
P
C'est moi qui te remercie pour ton commentaire.